Encyclopedia

Encyclopedia Entries

Work-in-progress. Metaphysics, Internet Encyclopedia of Philosophy.

2016. Le temps, entrée académique, L’Encyclopédie Philosophique, http://encyclo-philo.fr/temps-a/ .

RESUME: Le temps est une notion associée aux changements, qu’ils soient futiles ou existentiels. Il permet ainsi l’organisation moderne de nos sociétés à travers les agendas, la planification du travail ou les rendez-vous galants. Il rythme les saisons et nous expérimentons chaque année les couleurs chatoyantes de l’automne et les nuages sombres de l’hiver. Notre corps évolue constamment et vieillit sans cesse entre notre naissance passée et notre mort future. Toutes ces descriptions font intervenir le concept de temps, ou une notion plus spécifique généralement associée au temps comme le changement, le passé, le présent, le futur, la simultanéité ou la synchronisation. Mais quelle est la nature du temps ? Que peut-on comprendre de cette notion si fondamentale et si présente dans notre vie quotidienne, et pourtant si difficilement définissable ? Cet article vise à introduire les différentes conceptions contemporaines du temps objectif, indépendamment des perceptions que nous en avons. Le temps existe-t-il (section 1.) ? Le temps s’écoule-t-il (section 2.) ? Le passé et le futur existent-ils (section 3.) ? Le présent possède-t-il une étendue (section 4.) ? Le futur est-il déjà écrit maintenant (section 5.) ? Le temps est-il une substance qui contient les objets matériels, ou une collection de relations entre les objets matériels (section 6.) ? Quelle est la source de la direction apparente du temps (section 7.) ? Peut-on voyager dans le temps (section 8.) ? Ces questions seront présentées sous un angle contemporain.

2016. Le temps, entrée grand public, L’Encyclopédie Philosophique, http://encyclo-philo.fr/temps/ .

RESUME: Lorsqu’on affirme, en assistant à un cours ennuyeux, que le temps semble s’être arrêté ou, lors d’une soirée endiablée avec des amis, que l’on n’a pas vu le temps passer, qu’affirme-t-on exactement ? On pose par là une connexion entre nos activités et notre perception du temps. Mais ce temps perçu désigne en fait notre expérience du temps, une expérience qu’il faut distinguer de l’objet même de cette expérience, le temps affiché sur nos montres, nos smartphones et nos ordinateurs. Cependant, par-delà ces différences de perception, il semble que le temps soit quelque chose d’objectif. En effet, le temps semble s’écouler uniformément à la surface de la Terre, rendant par exemple possible de synchroniser nos rendez-vous et de coordonner nos différentes activités. Comment comprendre la nature de cette chose si fondamentale dans la vie de tous les jours et, pourtant, si difficile à appréhender ? Pour répondre à cette question, nous allons examiner deux caractéristiques de notre concept de temps (section 2.) et montrer qu’en accentuant l’une ou l’autre d’entre elles, on aboutit à deux grandes conceptions opposées de la nature du temps, l’une reconnaissant que le temps s’écoule, l’autre rejetant au contraire cette idée (section 3.). Nous examinerons ensuite quelques questions dans le cadre de ces deux grandes conceptions : comment les objets et les personnes traversent-ils le temps (section 4.) ? Quelles raisons avons-nous de privilégier l’une ou l’autre des deux conceptions (section 5.) ? Finalement, peut-on voyager dans le temps (section 6.) ?